• Libre d'embrasser toute expérience

     

    Réveillée avant l'aube, le corps tout entier vibrant de joie d'être, un rêve encore tangible s'estompant en fondu enchaîné comme pour laisser son parfum imprégner mes cellules.

     

    J'étais sur une scène de théâtre, jouant un rôle, plongeant dans l'histoire d'un personnage, incarnant sa vie, son caractère, ses émotions. J'y mettais tout mon cœur, je me régalais. L'essentiel de cette jubilation tenait au fait de jouer un personnage très différent de ce que je suis. De ressentir à fond des émotions et des situations dont je ne fais pas l'expérience dans la vie. Là, sur scène, le bonheur de goûter ce qui est différent, voire même ce qui est à l'opposé de ma nature, au point d'en oublier momentanément qui j'étais... Puis je sortais de scène et réalisais ce que je venais de vivre et la jubilation montait d'un cran dans une explosion de liberté. Grâce à la magie du théâtre je m'étais autorisée à incarner un personnage tout à l'inverse de moi, sans limite car sans jugement de valeur ni de considération morale ! Puisque ce n'était pas « pour de vrai », tout était permis ! Quel pied j'avais pris !

    Et puis, cette pensée qui se déroulait, tout naturellement : ainsi en est-il de la vie relative, de l'expérience de la dualité ! Alors qu'elle semble nous limiter, en fait elle permet cette liberté !

     

    Cet évidence me sort doucement du sommeil et ma jubilation monte encore d'un cran tandis que cette idée continue à se dérouler, bercée par le chant lointain des oiseaux annonçant le lever du jour : sur la grande scène de théâtre de la manifestation, tout est possible, tout est permis, y compris ce qui est radicalement opposé à notre nature véritable. Ainsi en est-il du jeu de la Conscience qui se met en scène sous d'apparentes formes séparées pour expérimenter ce qu'elle n'est pas, ce qui est à l'opposé de son essence ! Comme au théâtre c'est de la magie, au sens noble - miraculeux - du terme, et c'est à vivre pleinement et non à dénigrer au motif que c'est une illusion ou que ce n'est « que relatif ». Bien au contraire !

    Reconnaître notre nature véritable et goûter l'Absolu, c'est juste sortir momentanément de scène et se rappeler que cette vie est un jeu. Mais pour mieux remonter sur les planches et replonger dans le rôle avec jubilation, impliqué corps, coeur et âme. Libéré à la fois de l'illusion de la réalité du monde manifesté et à la fois du désir de retourner dans l'Absolu. Affranchi de la dualité entre Absolu et relatif, Réel et illusion... et libre d'embrasser toute expérience.

      

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique