•  

    Le voyage de l'immobilité

     

    Voici un rêve très riche de sens :

     

    Je suis chez moi avec une amie, dans le salon. Il se met à pleuvoir très fort, et je regarde par la fenêtre. Je vois alors que le paysage se met à bouger, comme s'il venait vers moi, me donnant l'impression que je suis en mouvement, comme lorsque nous sommes assis dans un train en gare et qu'un autre train démarre à côté de nous  (nous avons alors l'impression de bouger et nous pouvons croire que notre train démarre, alors que nous sommes immobiles).

    Je fais remarquer ce phénomène à mon amie, qui vient regarder par la fenêtre avec moi. Elle se place un peu devant moi, afin de bien voir le paysage. Je lui dis que c'est l'occasion de s'amuser à faire un petit voyage tout en restant sur place, et je lui propose de laisser sa vision s'absorber dans le mouvement et de faire comme si nous étions dans un véhicule. Je l'entoure de mes bras avec tendresse et lui dis : « c'est parti ! »

    Le paysage défile devant nous, d'abord la route, entourée de montagnes et bordée d'arbres agités par une bonne pluie rafraîchissante. C'est très agréable. Je vois une rivière sur notre gauche, je dis à mon amie : « ce serait chouette si le mouvement nous entraînait au-dessus de la rivière, on pourrait alors avoir l'impression d'être sur un bateau. » Et cela se produit, nous voilà au-dessus de la rivière, comme si nous étions en train de la traverser sur un bac. Puis à nouveau la route, puis encore la rivière, et la route... C'est si chouette que nous sommes complètement dans le paysage. Je ressens une grande joie à faire ce petit voyage, je m'amuse comme une gamine.

    Cependant, au bout d'un moment, mon amie se retourne vers moi et me dit d'un ton dépité : « ce n'est pas si drôle ton jeu, j'ai les pieds trempés à force de passer sur la rivière, et maintenant je ne sais plus où nous sommes. Comment allons-nous faire pour rentrer à la maison, nous sommes perdues ! »

    Je lui réponds alors : « mais non, regarde, nous sommes toujours chez moi, dans le salon, nous n'avons pas bougé. »

    Elle s'en rend compte, réalise qu'elle a les pieds parfaitement secs, et se met à rire !

    Nous rions ensemble mais du coup cela met fin au jeu, le voyage s'arrête et nous sommes à nouveau dans mon salon, toutes joyeuses de l'aventure que nous venons de vivre.

     

    Ce rêve est une belle métaphore de la Conscience qui demeure en permanence dans l'immobilité sans jamais quitter sa source, tandis que les phénomènes sont en mouvement perpétuel.

    Si l'on n'a pas reconnu la qualité immobile et immuable de la Présence consciente que nous sommes, nous avons l'impression que nous sommes en mouvement alors qu'en réalité c'est seulement ce qui apparaît à notre perception qui bouge. L'attention se laisse absorber par l'illusion sensorielle et s'y perd.

    Mais ayant reconnu sa nature, la Présence consciente parfaitement immobile en elle-même peut s'amuser dans la manifestation et vivre pleinement et joyeusement l'expérience sensorielle en se prenant au jeu d'un apparent mouvement mais sans s'y perdre, car elle ne se fait plus absorber et a toujours la capacité de ramener l'attention vers sa source.

     

     

     

     

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique