• On ne peut jamais être coupé de soi-même

    On ne peut jamais être coupé de soi-même

     

    On ne peut jamais être coupé de soi-même, du Soi.
    Quelle que soit la perception qui est vécue, l'identification à un individu ou l'éveil à la nature impersonnelle, c'est toujours la même conscience, c'est toujours Soi.
    C'est la même conscience, l'Etre, qui change simplement de perspective.

    Au niveau le plus densifié, la conscience se prend pour une personne, elle est comme "centralisée", "recroquevillée", et elle perçoit tout en terme de dualité "moi" et "autre". Au niveau le moins densifié, la conscience ne perçoit plus depuis un centre. Elle est la totalité, elle est Ce qui est. Elle se reconnaît dans tout.
    La conscience peut naviguer d'un monde à un autre, du manifesté au non-manifesté, de l'ego au divin.
    Elle est l'expérience de l'ego, elle est l'expérience du divin, elle est l'expérience du voyage de la perception.

    Quand nous sommes identifiés à une personne, nous nous sentons coupés de nous-mêmes, de notre "vraie nature". Mais c'est une illusion, seulement une illusion. Nous sommes notre vraie nature, en permanence, cela ne peut être autrement. Nous sommes notre vraie nature qui se perçoit comme coupée d'elle-même.

     

     

     

    « Les limites du moiLa conscience aime être »